Vers un sanctuaire de biodiversité dans nos villes

Etonnant, certes, mais clairement dans l’air du temps, la préservation des éléments essentiels de notre environnement mobilise sans cesse davantage d’acteurs. Parmi ces éléments, la protection des abeilles et autres insectes pollinisateurs demeure une priorité parmi les priorités. Un bel exemple nous est donné par un centre-commercial bruxellois – mais d’autres dans notre région effectuent la même démarche, notamment à Francorchamps grâce à l’entreprise Dauvister ! – qui fait carrément figure de pionnier : le Docks Bruxsel.

 

Dès son ouverture en 2016, ce centre-commercial a souhaité créer un véritable pôle de biodiversité autour de ses infrastructures. Et cela semble porter ses fruits : le dernier rapport de l’organisation « BeeOdiversity » indique que Docks Bruxsel et sa périphérie présentent une grande diversité florale, propice au développement des abeilles qui ont leur domicile sur le toit du complexe commercial.

 

Dans ce cas précis, la démarche écologique fait partie intégrante du centre commercial depuis sa conception et est même ancrée dans son architecture. Un système d’aération naturelle pour remplacer l’air conditionné, un filtrage des eaux de pluie pour arroser les murs végétaux et servir les communs, une réutilisation de la chaleur de l’incinérateur voisin comme source d’énergie, 4.500 m² de panneaux solaires et deux ruches sur le toit hébergeant environ 80.000 abeilles mellifères… Ce centre commercial est ainsi le premier en Europe à avoir reçu la mention « Excellent » à la construction dans le cadre de la certification BREEAM.

 

Si la zone autour de Docks Bruxsel (Schaerbeek, Laeken) abrite une grande variété d’espèces d’abeilles (38 races différentes), elle se démarque principalement par sa diversité florale, avec une majorité de plantes sauvages, obtenant l’un des scores les plus élevés parmi la centaine de sites gérés par BeeOdiversity dans neuf pays. « Il s’agit d’un excellent résultat en termes de biodiversité locale, qui est d’autant plus remarquable pour une zone dite urbaine », confirme Mélanie Rame, Project Manager chez BeeOdiversity. « Ces scores peuvent s’expliquer par la proximité avec le domaine Royal de Laeken, mais aussi par la présence d’autres espaces verts aux alentours et au sein de Docks Bruxsel. Parmi les espèces florales dominantes, nous retrouvons les Rosaceae (famille des roses) ou encore les Asteraceae (pissenlits, hélianthes) ».

 

Evidemment, si ces résultats sont encourageants, il y a toujours des possibilités d’amélioration, en particulier concernant l’utilisation de pesticides dont six ont été détectés dans les environs du centre commercial, mais toujours à des concentrations moyennes et acceptables.

 

Rappelons enfin que « BeeOdiversity » est une entreprise à impact sociétal dont l’objectif est de créer de la valeur en régénérant la biodiversité et en diminuant la pollution industrielle et agricole.

 

F.H.