Noces de platine pour le Chef-coq de l’opéra et son épouse

A la fin du mois d’octobre, il nous a été donné de pouvoir assister à un moment tout à fait exceptionnel ! Car la vénérable salle des mariages de l’hôtel de ville hervien accueillait pour la première fois de sa longue histoire un couple célébrant le 70e anniversaire de leur mariage. Une « première » longuement expliquée par le Bourgmestre Marc Drouguet : « Si ma mémoire est bonne, nous avons déjà fêté deux noces de platine. Mais c’est la toute première fois que le couple peut se déplacer jusqu’ici. Quelle santé ! ».

De fait, les jubilaires ont ravi les représentants de l’autorité publique non seulement par leur humour et leur amour mais aussi par leur trajet de vie. « Nous venons ici pour la quatrième fois en vingt ans. Mais jamais je ne me suis aussi bien amusé ! Merci pour cet accueil chaleureux, je reviendrai ! ». C’est par ces mots teintés d’un humour communicatif que le jubilaire, Léon Bosquet, né le 30 juillet 1928 à Souvret (dans la région de Charleroi), devait d’ailleurs remercier ses hôtes au terme de la cérémonie marquant le 70e anniversaire de son mariage avec Aïtcha Massin. Et d’aussitôt déguster un bon verre de Vacqueyras rouge qu’il compare aussitôt avec l’un des millésimes – daté de 1951 ! – qu’il conserve dans sa collection de bonnes bouteilles…

Il est vrai que Léon a de la répartie. Et beaucoup de talents aussi car il cuisine toujours de bons petits plats dans leur appartement de Battice pour le plus grand plaisir de sa dulcinée et passe ses temps libres à lire ou… à surfer sur Internet ! Leur union a eu lieu le 29 octobre 1949 à Forchies-la-Marche, également dans la région de Charleroi. Car Aïtcha – avec un « t » inscrit par erreur par l’administration de la petite localité de Piéton où elle a vu le jour le 16 octobre 1929 – est une Carolo pur jus aussi malgré des origines magrébines.

De leurs longues existences à tous les deux, outre les mauvais moments tels la 2e guerre mondiale ou encore le décès prématuré de l’une de leurs filles, il faut surtout retenir que Mme a consacré sa vie à élever leurs sept enfants. Tandis que Monsieur a servi pendant 20 ans à l’armée. A ce titre, il a été se battre à deux reprises en Corée (en 1951 et 1953) et a pu voyager à de nombreuses reprises, notamment au Burundi. Sa carrière sous les drapeaux, il l’a achevée en Allemagne où sa famille l’y avait rejoint. Ce touche-à-tout a notamment exercé les métiers de moniteur de conduite à la Police Militaire, chauffeur de poids lourds ou encore de… cuisinier. Et là ce fut LA révélation car la cuisine reste aujourd’hui encore une authentique passion ! D’ailleurs, revenu dans le privé, il sera le chef – mais « coq » – de l’Opéra Royal de Wallonie pendant vingt ans. Un job qu’il a adoré avant de se consacrer à plusieurs asbl venant en aide aux plus démunis.

Cette vie bien remplie et ces septante années de mariage sont consacrées par la naissance de seize petits-enfants et quatorze arrière-petits-enfants. Un décompte évidemment pas encore définitif, bien sûr. Et lorsqu’on demande aux jubilaires comment ils sont arrivés sur le plateau de Herve, ils nous répondent avec un large sourire : « Nous revenions d’Allemagne et c’était sur le chemin vers Charleroi. Nous avons trouvé la région vraiment charmante. Alors nos valises n’ont pas été plus loin que Battice… ». Une bonne raison, en effet ! F.H.

HERVE – Noces de platine (70 ans) du couple Léon Bosqu et Aïtcha Massin – Samedi 26 octobre 2019 – Photo Freddy Hauglustaine : La photo de famille, au grand complet (Photo F.H.)

HERVE – Noces de platine (70 ans) du couple Léon Bosqu et Aïtcha Massin – Samedi 26 octobre 2019 – Photo Freddy Hauglustaine

HERVE – Noces de platine (70 ans) du couple Léon Bosqu et Aïtcha Massin – Samedi 26 octobre 2019 – Photo Freddy Hauglustaine

HERVE – Noces de platine (70 ans) du couple Léon Bosqu et Aïtcha Massin – Samedi 26 octobre 2019 – Photo Freddy Hauglustaine : On a beaucoup ri lors de la réception à l’hôtel de ville de Herve ! Une première d’ailleurs car personne jusqu’ici n’avait fêté 70 ans de mariage au coeur de la maison communale… C’est que Léon Bosquet manie encore l’humour aussi bien que les fourneaux et son ordinateur malgré ses 91 ans ! (Photo F.H.)

HERVE – Noces de platine (70 ans) du couple Léon Bosqu et Aïtcha Massin – Samedi 26 octobre 2019 – Photo Freddy Hauglustaine : Le bisou des toujours amoureux… (Photo F.H.)