Mesures anti-Covid obligatoires jusqu’à la fin du mois, au moins…

Le 1er octobre dernier, Catherine Delcourt, Gouverneur faisant fonction de la Province de Liège, a publié un nouvel arrêté concernant les mesures à respecter dans le cadre de la pandémie du coronavirus. Des mesures qui doivent donc être strictement appliquées pour l’ensemble du territoire liégeois. Il faut bien sûr encore y ajouter celles prescrites par les bourgmestres, comme en centre-ville de Verviers par exemple.

 

Au fil des semaines, les mesures à respecter dans le cadre de la crise sanitaire évoluent donc. Pas facile de s’y retrouver. Alors voici l’arrêté provincial : « La propagation du coronavirus Covid-19 est particulièrement forte et continue en province de Liège depuis plusieurs semaines, avec une incidence supérieure à 200 cas pour 100.000 habitants et un taux de positivité supérieur à 7 %. Les analyses reçues de l’AVIQ ne permettent pas d’interventions préventives ciblées sur un territoire donné, un secteur d’activité particulier ou des circonstances. Il a donc été décidé que toute personne à partir de l’âge de 12 ans est obligée de se couvrir la bouche et le nez avec un masque ou toute autre alternative en tissu ou, lorsque cela n’est pas possible pour des raisons médicales, avec un écran facial dès lors qu’il est impossible de maintenir une distance de 1,5 mètre entre chaque personne, ainsi que dans les lieux et les conditions définis dans le présent arrêté ».

 

Ces lieux sont clairement définis :

– à proximité immédiate de toute entrée d’établissement scolaire maternel, primaire, secondaire, supérieur ou universitaire ;

– sur les marchés, brocantes, marchés aux puces et fêtes foraines ;

– dans les files d’attente ;

– lors de la tenue d’événements, représentations, activités organisées (en ce compris les mariages civils, enterrements et crémations, l’exercice collectif du culte, l’exercice collectif de l’assistance morale non confessionnelle ainsi que les activités au sein d’une association philosophique non-confessionnelle) et manifestations statiques se déroulant sur la voie publique ;

– lors d’un événement sportif (statique ou itinérant) qu’il ait lieu sur la voie publique ou dans une infrastructure, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur, dès l’entrée sur le site et durant toute la durée de l’événement. Cette obligation concerne également les participants de l’activité sportive tant qu’ils ne l’exercent pas ;

– dans les bâtiments publics, pour les parties accessibles au public.

 

BASKET – TDM2 – Pepinster reçoit Sijsele + mesures Covid-19 – Dimanche 27 septembre 2020 – Photo Freddy Hauglustaine

BASKET – TDM2 – Pepinster reçoit Sijsele + mesures Covid-19 – Dimanche 27 septembre 2020 – Photo Freddy Hauglustaine

BASKET – TDM2 – Pepinster reçoit Sijsele + mesures Covid-19 – Dimanche 27 septembre 2020 – Photo Freddy Hauglustaine

 

Ce présent arrêté est valable jusqu’au 31 octobre au minimum. En cas de non-respect, les infractions sont punissables d’une peine de prison de 8 à 14 jours ainsi que d’une amende de 26 à 200 euros, ou d’une seule de ces peines. A bon entendeur…

 

F.H. et Province de Liège