Les vols « découverte » reprennent au Laboru puis sont suspendus !

Depuis que les autorités aéronautiques de notre beau pays ont adapté la législation sur les vols dits « de découverte » ou de vulgarisation des sports aériens, l’aéroclub verviétois du Laboru a décidé de remettre au goût du jour ce type de vols depuis le début de l’été. Pour le plus grand plaisir des amateurs de sensations aériennes et de découverte de la région par le haut. Mais cela n’a hélas guère duré puisque dès le mardi 28 juillet dernier, ces vols ont à nouveau été temporairement suspendus ! Une décision qui fait suite, bien sûr, aux mesures prises la veille par le Conseil National de Sécurité afin de contrer le rebond de la pandémie Covid-19. Quoiqu’il en soit, une jeune demoiselle de la région a eu l’occasion de profiter de cette courte période où les vols en planeur biplace étaient possibles et de vivre des sensations exceptionnelles. Car si les verviétois ont l’habitude de voir ces belles machines aux ailes élancées sillonner le ciel de la capitale de l’eau, peu d’entre eux ont eu le loisir de vivre ce moment intense de l’intérieur. Deux machines sont dévolues à ces vols d’initiation se déroulant principalement le mercredi et le vendredi : un Schleicher ASK-13 et un Twin-Astir. Ce mercredi 22 juillet donc, c’est l’ASK-13, un biplace d’écolage en bois et toile, qu’Alexandra Bouhon (12 ans) de Fraipont a pu chevaucher. « C’est mon cadeau d’anniversaire offert par mon parrain » explique-t-elle. « Mon anniversaire tombe au mois de novembre mais il a été impossible de faire le vol avant vu les circonstances. Mais aujourd’hui tout est parfait, y compris la météo ! J’ai hâte… ». De fait tout s’est déroulé comme prévu, bien équipée d’un parachute de sécurité. Mais de petite taille vu son jeune âge, Alexandra avait peine à admirer le paysage qu’elle souhaitait tant apercevoir d’en-haut. « Il faisait très brumeux et la visibilité était assez réduite à l’altitude de 1000 m où nous nous sommes décrochés de l’avion remorqueur » explique son pilote qui était assis en place avant. « Mais les conditions de vols ne pouvaient être meilleure avec des ascendances thermiques de l’ordre de deux ou trois mètres par secondes. Nous avons pu spiraler, prendre de la vitesse et nous élever. Bref, montrer la plupart des facettes du vol à voile… ». Il n’y avait qu’à voir le large sourire d’Alexandra une fois de retour au sol pour comprendre que cette jeune personne adorant les sensations fortes avait été servie et comblée. Mais elle ne souhaite pourtant pas apprendre à piloter pour la cause : « J’aime trop regarder dehors la beauté des paysages » conclut-elle.

En pratique :

Les vols dits « de découverte », en avion ou en planeur, reprendront dès que les mesures de sécurité liées à la crise actuelle le permettront. En tous les cas, pas avant le 1er septembre, hélas. Le coût d’un vol de découverte en planeur est de 80 € pour un vol de 12 à 30 minutes (selon les conditions météo). En option pour 20 € de plus, il est possible de demander un remorqué jusqu’à 1000 m d’altitude. Toute réservation est impossible. Il faut téléphoner le jour même pour vous informer des possibilités du jour. Enfin, il faut se munir d’un couvre-chef léger (risque d’insolation), ne pas avoir bu de boisson alcoolisée et ne pas avoir l’estomac vide ! Les pilotes du Laboru rappellent également que le vol à voile est un sport de patience qui demande la mise en place de toute une infrastructure. Il ne faut dès lors pas stresser si le départ se fait un peu attendre. F.H.

Infos pratiques : RVA – Route d’Oneux 79 à 4800 Verviers – Tél 087/22.30.32 – Contact : info@verviers-aviation.be

VERVIERS – Alexandra Bouhon inaugure la reprise des vols de vulgarisation en planeur au Laboru – Mercredi 22 juillet 2020 – Photo Freddy Hauglustaine : Retour sur le plancher des vaches (Photo F.H.)

VERVIERS – Alexandra Bouhon inaugure la reprise des vols de vulgarisation en planeur au Laboru – Mercredi 22 juillet 2020 – Photo Freddy Hauglustaine : Le parachute n’offre aucune protection contre le Covid mais demeure obligatoire pour la sécurité du vélivole (Photo F.H.)

VERVIERS – Alexandra Bouhon inaugure la reprise des vols de vulgarisation en planeur au Laboru – Mercredi 22 juillet 2020 – Photo Freddy Hauglustaine : Prête à voler comme un oiseau… (Photo F.H.)

VERVIERS – Alexandra Bouhon inaugure la reprise des vols de vulgarisation en planeur au Laboru – Mercredi 22 juillet 2020 – Photo Freddy Hauglustaine : Dans l’attente de l’avion remorqueur piloté par le Dr Eric Schmitz de Heusy (Photo F.H.)

VERVIERS – Alexandra Bouhon inaugure la reprise des vols de vulgarisation en planeur au Laboru – Mercredi 22 juillet 2020 – Photo Freddy Hauglustaine : Retour au bercail (Photo F.H.)

VERVIERS – Alexandra Bouhon inaugure la reprise des vols de vulgarisation en planeur au Laboru – Mercredi 22 juillet 2020 – Photo Freddy Hauglustaine : La petite taille d’Alexandra ne facilitait pas sa vision extérieure. Mais elle fut quand même satisfaite car le planeur s’incline pour tenir dans les ascendances… (Photo F.H.)