Les tireurs de St-Hubert ont un nouvel Empereur

Sacrée ambiance que celle vécue au centre de Gemmenich le samedi 18 août dernier, juste avant que la localité ne soit hélas terriblement marquée par l’incroyable tragédie de Moresnet Chapelle survenue peu après et à proximité. La vie est décidément faite de grandes joies et de tristesses immenses… Mais revenons au bon côté des choses, si vous le voulez bien. Ainsi, en ce bel et chaud après-midi d’août, la Société Royale de Tir Saint Hubert de Gemmenich a procédé à son 146e tir du Roy. Car cette vénérable association existe depuis le 13 juillet 1873, soulignons-le. En ce samedi de kermesse, le stand de tir attenant au café Tychon a donc reçu la visite des trente-cinq membres de la société. Une bonne vingtaine d’entre eux avouent pratiquer le tir sportif assidûment.

Le folklore devait bien sûr commencer par un cortège accompagné par la société musicale « La Royale Harmonie » afin de rejoindre le domicile du roi sortant, à savoir Kevin Longerich. Là-bas, la réception royale faite de boissons, petits fours et marches populaires a donné le ton. Tout ce beau monde a ensuite rejoint le pas de tir où le tir au sort s’est de nouveau montré favorable au Roy sortant. Car, au 176e coup de feu, celui-ci a fait tomber l’oiseau (fictif) de son perchoir ! Du coup, Kevin Longerich, déjà sacré Roy en 2016 et 2017, est donc devenu Empereur des tireurs de St-Hubert. Toutes nos félicitations ! Kevin a choisi deux valets qui lui seront fidèles tout au long de son règne. Il s’agit d’Estelle Monnard et Eric Goffin. Pour la petite histoire, ce jeune empereur né en 1987 a rejoint la société St-Hubert en  2015. Voilà ce que l’on peut appeler un début en… fanfare.

Il porte désormais les attributs qui caractérisent l’empereur tels que plumes rouges et blanches (les autres membres portent des plumes blanches au chapeau), la médaille du Roi et évidemment l’oiseau symbolique qui fut complètement et merveilleusement rénové pour l’occasion.

F.H. (Photos Société Royale St-Hubert et archives F.H.)