Les amateurs de lecture ont trouvé leur bonheur au Kursaal

Il y avait de nombreuses mains plongées dans les étals lors de notre visite à la 25e Foire du Livre organisée au Kursaal de Dolhain par l’Association des Parents de l’Ecole Notre-Dame de la localité. Sans doute un effet conjugué de l’envie de lire et de la météo maussade du moment. Mais qu’importe ! L’essentiel demeure que tous ces bénévoles se décarcassant pour le plus grand bonheur de jeunes élèves soient récompensés de leurs efforts. Et les vendeurs aussi, par conséquent. Ces derniers se partageaient plusieurs centaines de mètres d’étals garnis de livres de tous les formats. Tiens ? Au détour de l’une des tables nous croisons M. Raymond Eustache, ex-inspecteur des écoles communales verviétoises, et son épouse… « Oui, je profite de l’occasion pour faire un peu de place à la maison car, je l’avoue, je commence à être un tantinet encombré par les œuvres que j’ai lues ». Gageons que la légitime curiosité littéraire de ce grand amateur de beaux et bons mots doublé d’un fervent défenseur d’une orthographe française aujourd’hui bien malmenée s’apprête à faire de nouvelles acquisitions… N’oublions pas non plus les séances de dédicaces  puisque la 25e édition de la Foire du Livre dolhaintoise se devait d’attirer nombre d’amateurs de BD aussi. Cette année, Stedo, le dessinateur belge de la BD « Les Pompiers », était notamment le parrain de cette édition jubilé d’une foire… de caractère ayant décroché ses lettres de noblesse. Last but not least (pardon M. Eustache !), l’artisan-relieur Michel Pirnay de Thimister-Clermont démontrait dans son coin toute l’étendue de son talent de restaurateur de livres anciens et offrait même la possibilité de réparer vos ouvrages abîmés. Hélas, on ne se bousculait guère au portillon, du moins lors de notre visite sur site. « Que voulez-vous, les jeunes ne s’intéressent pas trop à la reliure, ils préfèrent des animations plus tape-à-l’œil. J’ai même proposé de montrer comment mettre en place de magnifiques dorures. Pensez-vous… Heureusement qu’il me reste le public constitué de connaisseurs, de vrais amateurs ! »

Rappelons enfin que les fonds récoltés lors de cette foire servent à financer des activités pour les élèves bénéficiaires telles qu’excursions, classes vertes ou de neige ainsi que l’achat de matériel pour l’école et plus particulièrement abonnements à des revues pédagogiques, ordinateur, etc. F.H.