Le festival « Paroles d’Hommes » est à nos portes

La 18e édition du Festival Paroles d’Hommes se déroulera du 1er au 23 février 2019 en partenariat avec pas moins de onze villes, communes et lieux culturels (Herve, Dison, Verviers, Theux, Soumagne, Blegny, Welkenraedt, Malmedy, Stavelot, Trois-Ponts et Liège). Figurent au programme vingt-quatre activités en vingt-trois jours avec les frontières comme thématique de fond. Celles qui déterminent les pays, les continents, celles qui nous divisent, qui nous enferment, celles que nous cherchons à transgresser, à dépasser parce qu’elles se dressent entre nous et l’autre. En résumé, l’édition 2019 du festival « Paroles d’Hommes » comprendra dix spectacles de théâtre, trois spectacles d’humour, cinq concerts, une performance engagée, un spectacle de danse, une conférence, une conférence musicale, une exposition et un spectacle d’éducation permanente mêlant théâtre et musique. Cinq de ces spectacles ont été nominés ou récompensés aux Prix de la critique, excusez du peu !

En collaboration avec le Festival de Liège, « Paroles d’Hommes » débutera par « Transfrontalier », un spectacle coup de poing et performance engagée du chorégraphe camerounais Zora Snake (02/02 – Herve). Suivront le touchant et collectif Moutoufs (05/02 – Soumagne), Marie-Aurore Dawans dans « Pas pleurer », adapté du roman éponyme de Lydie Salvayre, prix Goncourt 2014 (06/02 – Verviers), « The King » qui invitera à (re)découvrir la colonisation du Congo par le roi Léopold II (07/02 – Herve), « L’Herbe de l’oubli », élu Meilleur spectacle aux Prix de la critique 2018, qui emmène le spectateur dans un théâtre documentaire autour de la catastrophe nucléaire de Tchernobyl (08/02 – Liège) et le metteur en scène suisse Milo Rau qui présentera l’encensé « Five Easy Pieces », spectacle sur l’affaire Dutroux interprété magistralement par une équipe de sept enfants et un comédien (09/02 – Welkenraedt).

Sam Touzani sera de retour à Trois-Ponts, en compagnie de Ben Hamidou, dans « Les enfants de Dom Juan », un spectacle sensible et plein d’humour qui met les préjugés et le vivre-ensemble au cœur du propos (10/02). Stéphanie Blanchoud, comédienne que l’on a pu admirer sous les traits de l’inspectrice Chloé Muller dans les feuilletons « Ennemi Public » de la RTBf, enfilera les gants et montera sur le ring de « Je suis un poids plume », seul en scène percutant sur la fin de l’amour et la reconstruction possible après une rupture (13/02 – Liège). « King Kong Théorie », adapté du manifeste de Virginie Despentes, nous plongera dans une problématique d’une actualité brûlante : les inégalités liées au genre et les violences faites aux femmes (19/02 – Polleur). Enfin, « Les petits humains » nous accompagneront à travers l’histoire d’un groupe de paroles de parents en difficulté dans les questionnements de la parentalité (21/02 – Verviers). Côté humour, signalons les spectacles d’Alex Vizorek, (11/02 – Malmedy), Cécile Djunga (14/02 – Soumagne) et Bruno Coppens (22/02 – Welkenraedt). N’oublions pas non plus la musique avec, lors de la soirée inaugurale, le concert de Forró Pau Xêroso (01/02- Soumagne). Puis, dans le cadre du traditionnel petit-déjeuner de la culture de Soumagne, l’original et déjanté S(tr)ing d’Aurélie Dorzée et Bernard Massuir (10/02). Sébastien Hogge nous fera voyager entre jazz et folk avec son nouvel album Grand’Ma’z Down Town en formule quartet (12/02 – Dison). Spécialiste de l’histoire du rock, Marc Ysaye nous en fera découvrir les coulisses lors d’une conférence musicale (Rock’n roll, 16/02 – Malmedy). Marcel Kanche suivra (20/02 – Stavelot) avant la soirée de clôture qui sera placée sous le signe de la découverte avec le groupe « Refugees for Refugees » dont les musiques traditionnelles parcourent la route de la soie (23/02 – Soumagne).

Davantage d’information sur la programmation en visitant le site www.parolesdhommes.be

Réservations ouvertes au public dès à présent : reservation@parolesdhommes.be ou 087/78.62.09,du lundi au vendredi, de 13 h 30 à 17 h. F.H. et Festival Paroles d’Hommes