Le cortège de Goé a eu froid mais il voit l’avenir en rose

Le succès populaire du carnaval de Goé, le dernier en date dans la région avant l’apothéose de la Cavalcade hervienne (dont vous verrez les photos dans notre prochain numéro !), ne s’est pas démenti cette année encore. Et ce malgré un froid piquant et le manque de bénévoles rassemblés au sein du comité des fêtes local, organisateur de l’événement. Ils ne sont en effet plus que… trois pour assumer tous les préparatifs et les formalités administratives ou encore résoudre les problèmes de dernière minute. Cela dit, le futur s’annonce sous des jours meilleurs, comme le souligne l’un des derniers comitards et non des moindres, René Franck : « Oui, mon cri de détresse lancé l’année passée semble avoir été entendu puisque nous seront une quinzaine pour assumer la prochaine édition du carnaval de Goé, cru 2019 ».

Hors enregistrement officiel, il nous a même été confié qu’il se pourrait que le carnaval de Goé se dote prochainement d’un Prince ou d’un petit Prince et d’une suite, histoire de faire oublier la Fête des Chapeaux qui lançait jadis les festivités locales mais hélas aujourd’hui disparue. De quoi inspirer notre facétieux Ostendais : « Je ne désespère pas de trouver une ou deux jolies filles parmi les habitantes de Goé afin de leurs faire endosser le rôle de page, c’est certains. Par contre, pour ce qui est du bouffon, nous allons devoir tirer au sort l’heureux élu parmi les nombreux prétendants. Et non, je ne donnerai pas de nom(s) aujourd’hui… »

Ostendais, dites-vous ? Mais que viendrait-il faire si loin de chez lui ? Boutade ! Il s’agit bien d’un groupe formé d’habitants de Goé. Mais ils ont baptisé de la sorte leur association parce que celle-ci a vu le jour à la suite d’un pari stupide formulé sur… la digue de la cité balnéaire ! A peine le temps de décrypter le piège que la folle sarabande colorée rassemblée sur la route de Béthane en fin de matinée se met en route, forte de nombreux groupes et chars venus d’autres carnavals de la région. Comme à l’accoutumée, le long ruban multicolore s’est ébroué avec un peu de retard de la devanture de l’usine Corman pour traverser le centre de Goé et descendre ensuite vers l’église. De quoi donner l’occasion aux habitants du cru ainsi qu’aux visiteurs de notamment apprécier les deux derniers groupements issus du village, à savoir Les Leups de l’école St-Elisabeth et Les Ostendais déjà cité ci-dessus… F.H.

GOE – Carnaval 2018 – Dimanche 18 mars 2018 – Photo Freddy Hauglustaine : Les plus statiques avaient intérêt à bien se protéger du froid… (Photo F.H.)

GOE – Carnaval 2018 – Dimanche 18 mars 2018 – Photo Freddy Hauglustaine

GOE – Carnaval 2018 – Dimanche 18 mars 2018 – Photo Freddy Hauglustaine

GOE – Carnaval 2018 – Dimanche 18 mars 2018 – Photo Freddy Hauglustaine

GOE – Carnaval 2018 – Dimanche 18 mars 2018 – Photo Freddy Hauglustaine

GOE – Carnaval 2018 – Dimanche 18 mars 2018 – Photo Freddy Hauglustaine

GOE – Carnaval 2018 – Dimanche 18 mars 2018 – Photo Freddy Hauglustaine

GOE – Carnaval 2018 – Dimanche 18 mars 2018 – Photo Freddy Hauglustaine : Le fameux groupe des Ostendais, l’un des deux derniers goétois à 100 % du cortège (Photo F.H.)

GOE – Carnaval 2018 – Dimanche 18 mars 2018 – Photo Freddy Hauglustaine : Les Leûps, 2e et dernier groupe totalement goétois du cortège (Photo F.H.)

GOE – Carnaval 2018 – Dimanche 18 mars 2018 – Photo Freddy Hauglustaine Les Croquignolets de Dolhain, dont le Président, Paul Manguette, a été victime d’un AVC au soir du carnaval de Dolhain et se trouve actuellement en convalescence. Tous ses amis avaient une pensée spéciale pour lui en ce jour particulier auquel il aurait dû participer… (Photo F.H.)

GOE – Carnaval 2018 – Dimanche 18 mars 2018 – Photo Freddy Hauglustaine : On se réchauffe comme on peut mais on promet de ne s’arrêter que si la bière gèle dans les gobelets ! (Photo F.H.)