Le cavalier Antoine Fonck est tombé voici 105 ans

Les associations patriotiques du plateau de Herve et la commune de Thimister ont commémoré, lors de ce premier matin dominical du mois d’août, le 105e anniversaire de la chute du Cavalier Antoine Fonck face aux envahisseurs allemands. C’est en effet le 4 août 1914 – jour pour jour donc – que le Cavalier Antoine Fonck devenait le premier soldat belge à tomber sous les balles germaniques dans les premières minutes de ce qui allait bientôt devenir le premier conflit mondial du XXe siècle, terriblement meurtrier. Notre région sera d’ailleurs la première à souffrir le martyr et à connaître les massacres – inutiles sur le plan militaire, évidemment – de civils innocents…

En ce dimanche ensoleillé, la section F.N.C. de Thimister et de Clermont, les représentants néerlandophones du 2e Lancier, de la F.N.A.P.G. et de nombreux membres d’associations patriotiques en plus de deux cavaliers se sont souvenus de ce fait d’armes hautement symbolique, particulièrement mis en lumière à notre époque où l’insécurité gagne chaque jour du terrain. Un fait par ailleurs largement souligné par le bourgmestre de Thimister, Lambert Demonceau, lors de son allocution en français et en flamand.

Aux alentours de 10 h, en étroite collaboration avec l’administration communale de Thimister-Clermont, les délégations de la Fraternelle des Anciens du 2e Lanciers ainsi que différents groupements en plus de nombreux porte-drapeaux et autres anonymes se sont ainsi rassemblés solennellement au pied de la stèle dressée au bord de la route Charlemagne interdite temporairement à la circulation pour y déposer les gerbes fleuries et de se recueillir à la mémoire de tous les combattants belges tombés au feu. La matinée entièrement consacrée au devoir de mémoire s’est achevée à Thimister par une le biais d’une célébration eucharistique et d’une réception donnée par l’administration communale. F.H.