Le bourgmestre « nouveau » en place pour combien de temps ?

C’est donc un conseil communal très étrange – en tous les cas inusité ! – qui s’est déroulé dans la bien-nommée « salle de spectacle » Duesberg en ce lundi 21 septembre dernier. Loin de nous l’idée de vous retracer ici toute la saga qui a secoué la capitale wallonne de l’eau durant l’été. Mais il nous faut tout de même signaler que la nouvelle majorité communale mise en place ce soir-là au cœur du chef-lieu d’arrondissement ne tient qu’à un fil. En effet, ce 5 octobre, le premier auditeur auprès du Conseil d’Etat a rendu un avis favorable à l’ancienne bourgmestre Muriel Targnion (ex-PS) en estimant « que le recours était recevable et que les arguments invoqués étaient sérieux en plus d’être urgents ». Il a donc conclut à la suspension de la motion votée le 21 septembre et donc, par conséquent, à la désignation d’un nouveau bourgmestre et de nouveaux échevins…

 

En clair, cela revient à dire que si le Conseil d’Etat suit son auditeur comme il a l’habitude de le faire la plupart du temps, Muriel Targnion sera redevenue bourgmestre au moment où vous lirez ces lignes. Du moins si le Conseil d’Etat confirme son intention de décider rapidement. Et, de surcroît, très provisoirement ! Car la plus haute juridiction ne se prononcera pour l’instant que sur la demande de suspension de la motion adoptée par la nouvelle majorité en place. On doit encore attendre l’issue du recours en annulation. Pas simple tout cela ! Et les pauvres électeurs verviétois de s’y perdre encore un peu plus…

 

F.H.