La tempête Eleanor a fait du dégât !

CHAINEUX tempête Eleanor photo 1

Histoire sans doute nous rappeler les conséquences du réchauffement climatique en ce début d’année 2018, la nature s’est déchaînée sur notre pays au matin du mercredi 3 janvier. Vous n’avez pas pu ne pas la remarquer, en espérant que vous n’ayez pas vous-même été les victimes de cette tempête comme il n’y en a plus eu depuis un quart de siècle dans nos contrées…

Car avant de poursuivre son œuvre destructrice sur la France – et les Alpes en particulier – ou encore la méditerranée avec la Corse comme cible principale, Eleanore s’est acharnée sur notre belle région.  Les pompiers des zones 4 (Vesdre-Hoëgne et Plateau) et 5 (Warche-Amblève-Lienne) ont ainsi été appelés plus de 250 fois et leurs interventions, avec plus de cinquante sapeurs mobilisés, ont duré toute la journée. Dans les forêts de l’Eifel, les dégâts s’avèrent d’ores et déjà conséquents tandis que tu côté de Cockaifagne, sur la commune de Stavelot, des groupes électrogènes ont dû prendre la relève suite à la destruction d’un pylône électrique entrainé par la chute d’un arbre. Les rafales de 101 km/h au plus fort du coup de vent ont aussi détruit une bonne partie du rucher de Chanteloup récemment implanté à Trooz tandis qu’à Malmédy, une grange a été réduite en copeaux par un vénérable chêne appartenant à la commune. Par ailleurs la route reliant Tiège à Spa s’est avérée impraticable durant plus de 24 heures, toujours suite à la chute d’arbres.

Mais, c’est sur les hauteurs de Chaineux (Herve) qu’une frayeur rétrospective a frappé le couple de Dominique Delhaye-Duckers. A 5 h 06 très précisément, la fille de la Présidente du club gymnique La Nationale de Dison a été réveillée par un gros « boum ». La tornade venait de s’acharner sur le très spacieux abri de jardin niché au sommet de Bellevue, à la limite des hauteurs du Houlteau et des Plénesses. Dominique Duckers raconte : « A cause de l’obscurité, personne n’a rien remarqué immédiatement. Mais notre fils Maxime a donné l’alerte en rentrant du travail vers 6 h du matin : toute la toiture de l’abri de jardin, décapité, a volé vers notre maison. Heureusement, le muret de la terrasse, bien que pulvérisé lui aussi, l’a arrêtée avant qu’elle ne massacre les vitres de notre habitation. Le plus étonnant dans cette mésaventure, c’est que nous sommes les seuls à avoir des dégâts. La table de jardin de notre voisin, légère, n’a même pas bougé de place ! » En attendant l’intervention des assurances et la reconstruction, tout le mobilier se trouvant dans l’abri de jardin a heureusement pu trouver refuge dans un hangar voisin prêté par un ami du couple. Quant à Dominique Duckers et son mari, ils ont étayé leur dossier avec un maximum de photos. Dont certaines, telles celles-ci, font presque le « buzz » sur les réseaux sociaux…F.H.

CHAINEUX tempête Eleanor photo 4 CHAINEUX tempête Eleanor photo 2 CHAINEUX tempête Eleanor photo 3