La friche du site Chapelier ne sera bientôt plus qu’un souvenir

Racheté en 1997 par la ville de Herve, le site de l’ancienne siroperie Chapelier (plus d’un hectare de terrain, situé entre les rues de la Clef et Jardon, face au stade et à la piscine) a été dépollué pour faire place aujourd’hui à un nouveau projet. En effet, grâce à la dynamique d’un partenariat public-privé, ce vaste espace auquel est venu s’ajouter la surface de l’ancien bâtiment de l’administration des Finances aujourd’hui démoli va enfin reprendre vie. Avec pour objectif clair de (re)dynamiser le centre-ville, ce projet repose sur la création de 82 logements, 1.310 m² de surfaces commerciales, 180 m² destinés à l’HoReCa, 114 m² de bureau et 446 places de parking réparties en différentes zones. Rien que ça !

Comme devait le souligner le bourgmestre hervien Marc Drouguet lors de la présentation du projet à la Presse, cette vision de l’avenir repose sur différents défis tels que favoriser la mixité commerciale et de services, permettre l’approvisionnement des consommateurs avec du commerce de proximité, la création d’emplois et la mobilité plus durables sans oublier le développement social et économique de la ville de Herve dans sa globalité. Le projet immobilier dont la demande de permis intégré a été déposé à la mi-août a été confié au bureau liégeois Baumans-Deffet tandis que le promoteur n’est autre que l’association momentanée SM Cordeel s.a. et Bernard Construction s.a. «Nous allons construire ici un nouveau morceau de la ville » devait souligner l’architecte Bernard Deffet. « Nos enjeux sont d’urbaniser un lieu charnière de l’histoire de Herve mais aussi d’intégrer la contrainte de la présence de la voiture. Et sans impacter le paysage». Et d’encore préciser : «Toute la partie Nord du site sera interdite aux voitures. Ce sera un espace de déambulation pour les piétons mais aussi pour les vélos afin de leur permettre de rejoindre la rue du Stade. C’est dans cette zone également que seront installés les commerces, l’HoReCa et les bureaux. Une surface commerciale de 960 m² pourra notamment accueillir un magasin d’alimentation… »

Après plusieurs années d’attente, le projet du site Chapelier arrive donc tout doucement à maturité. « On va amener du dynamisme et de la modernité au centre-ville. Les Herviens pourront ainsi revenir dans le centre faire leurs courses et ceux de l’extérieur aussi » devait même oser le Bourgmestre Marc-Drouguet, particulièrement enthousiaste. Les appartements avec une, deux ou trois chambres et dotés du meilleurs coefficient énergétique possible se grefferont aux espaces shopping permettant de ne pas étaler inutilement le bâtiment en brique. Pas moins de 4300 m² seront ainsi consacrés à l’espace public où le paysage a spécialement été pensé, notamment avec des pommiers qui devraient venir fleurir les allées pour garder une trace du passé et de l’entreprise Chapelier.

Le coût estimé de la totalité du projet avoisine les 25 à 30 millions d’euros dont 4.426.000 € à charge de la ville.

F.H. et Ville de Herve