Jacques Scheen, Roy des tireurs aubelois pour la 3e fois

Tradition une nouvelle fois respectée en ce deuxième week-end de juin à Aubel, localité qui vient de vivre une semaine de réjouissances populaires grâce à sa kermesse annuelle. Tout a débuté le samedi par l’ouverture des métiers forains au centre-ville et le fameux « tir du Roy » sur la plaine jouxtant les terrains de football du cru ainsi que le hall omnisport. Ce tir à l’oiseau de bois devait d’ailleurs mobiliser l’intégralité des membres et des sympathisants de la société royale St-Hubert dont une dizaine de tireurs. Parmi ceux-ci figurait par ailleurs Monsieur le curé Benoît Sadzot. Née en… 1586 sous une forme bien différente de celle d’aujourd’hui, la société St-Hubert a désormais pour principale raison d’être de jouer un rôle central dans l’organisation des festivités publiques qui rythment la vie aubeloise du 21e siècle. A ce titre, elle maintient vivantes certaines traditions locales comme ce tir folklorique découlant d’une lointaine et ancienne gilde d’arquebusier. « L’oiseau » de bois est cette fois-ci tombé peu avant 19 h 30, le 433e (!) coup de 22 long tiré par le Président de la société Jacques Scheen ayant eu raison de sa résistance. C’est donc non sans une légitime émotion que le nouveau Roy a reçu sa 3e étoile – qu’il nous montre fièrement – destinée à rappeler à tous qu’il a déjà été sacré en 1996 et 1998. Bravo ! Quant à la soirée, elle s’est bien sûr poursuivie par la non moins traditionnelle parade dans les rues d’Aubel puis par la tournée des estaminets, histoire de respecter les bonnes habitudes avant que le bal du nouveau Roy n’ouvre les festivités nocturnes. F.H.