Haute tension entre les Bœufs et les Sangliers !

Quelle polémique mes aïeux ! De mémoire d’anciens carnavalistes – et ils sont nombreux à être venus sur le territoire de la commune de Jalhay en ce froid dimanche 18 février – on n’a jamais connu pareille affaire. Certes, la rivalité entre les « Bœufs » de Jalhay et les « Sangliers » de Herbiester remonte quasi à la nuit des temps. Mais si jusqu’ici il a bien eu quelques vacheries de part et d’autre, on pouvait qualifier cela de saine émulation. Hélas, depuis le « couac » du grand feu du mardi gras, il en va tout autrement…

 Pour les distraits ou ceux qui n’auraient pas suivi « l’affaire », les deux camps s’accusent mutuellement d’avoir haussé le ton jusqu’à un point de non-retour lors du grand feu, les uns se plaignant d’invectives et de gestes déplacés tandis que les autres dénombrent des boules de neige lancées sur leurs très jeunes majorettes. Bref, après quinze minutes seulement l’affaire allait tourner court en ce funeste mardi, chacun rentrant dans sa salle avec le plein d’amertume à la clé.

 Une réunion entre les deux comités a cependant eu lieu juste avant le grand cortège du dimanche afin d’aplanir le différent. Et selon les deux Présidents respectifs, tout s’y est parfaitement déroulé. C’était sans compter sur une surenchère – de la part de qui ? Mystère… – puisque les plaques routières signalant Herbiester au niveau du carrefour des Quatre Chemins ont été taguées de couleur verte durant la nuit de samedi à dimanche, à l’image de la devanture de l’habitation de Philippe Joslet. Ce dernier n’est autre que le meneur des chevaux de trait qui tirent le char des lanciers de Herbiester. Mais il met aussi des terrains à la disposition des jalhaytois pour l’organisation de la fête du Bœuf, par exemple. Son tort ? Avoir commenté le différent de mardi soir sur les réseaux sociaux ! Des médias du 21e siècle qui ont visiblement servi de caisse de résonnance et amplifié la polémique. Bref, l’affaire a vite pris une mauvaise tournure… C’est donc le Président de la Jeunesse Jalhaytoise, Pol Donckier en personne, qui a pris son bâton de pèlerin (entendez par là une solide brosse et du détergent) pour nettoyer tout ce bazar !

 Epilogue : lors de la réunion des deux cortèges au carrefour des Quatre Chemin, peu avant le départ du défilé commun de ce dimanche après-midi, les lanciers de Jalhay ont refusé de s’avancer pour serrer la main de leurs homologues de Herbiester. C’est donc sous les quolibets et les invectives que le cortège jalhaytois s’est élancé en premier, l’intégralité du clan de Herbiester s’étant retiré hors du carrefour. Et tant pis pour le traditionnel échange de « petit pékets de l’Amitié ». Triste ! Heureusement de tout cela, le grand public, venu en masse, n’a rien remarqué. Car, une fois de plus, ce cortège carnavalesque a fait étal de couleurs et de costumes remarquables…F.H.

Carnaval de Jalhay et Herbiester photo 4

Carnaval de Jalhay et Herbiester photo 5

Carnaval de Jalhay et Herbiester photo 6

JALHAY - Carnaval 2018 - Dimanche 18 février 2018 - Photo Freddy Hauglustaine : Philippe Joslet, le traditionnel meneur des chevaux qui tirent le char des lanciers de Herbiester, a vu la devanture de son habitation et la route située au droit de celle-ci taguée en vert et blanc dimanche matin... (Photo F.H.)

JALHAY – Carnaval 2018 – Dimanche 18 février 2018 – Photo Freddy Hauglustaine : Philippe Joslet, le traditionnel meneur des chevaux qui tirent le char des lanciers de Herbiester, a vu la devanture de son habitation et la route située au droit de celle-ci taguée en vert et blanc dimanche matin… (Photo F.H.)

JALHAY - Carnaval 2018 - Dimanche 18 février 2018 - Photo Freddy Hauglustaine : Les rouges et blanc de Herbiester ont pu prendre symboliquement possession de l'intégralité du carrefour des Quatre Chemins - avant de se retirer en guise de protestation - car les vert et blanc de Jalhay ont refusé de venir serrer leurs mains ou de boire de traditionnel verre de l'Amitié (Photo F.H.)

JALHAY – Carnaval 2018 – Dimanche 18 février 2018 – Photo Freddy Hauglustaine : Les rouges et blanc de Herbiester ont pu prendre symboliquement possession de l’intégralité du carrefour des Quatre Chemins – avant de se retirer en guise de protestation – car les vert et blanc de Jalhay ont refusé de venir serrer leurs mains ou de boire de traditionnel verre de l’Amitié (Photo F.H.)

 

Carnaval de Jalhay et Herbiester photo 2

Carnaval de Jalhay et Herbiester photo 3