Débrancher ses écrans avec l’aide du Centre Culturel

Après deux éditions de la « Semaine sans écran » bien suivies, le CHAC de Herve a décidé d’inviter les communes voisines à se joindre à l’aventure 2018. Le GAL faisant le lien, le Centre Culturel d’Aubel s’est embarqué dans ce beau projet. Trois temps forts de cette semaine pas comme les autres ont notamment permis aux Aubelois de découvrir, de rencontrer, de se plonger dans le passé et de découvrir des comédiens de l’entité. Les samedi 29 et dimanche 30 septembre, dans les locaux du Centre Culturel, ils ont ainsi pu admirer le travail de plus de vingt-cinq artistes locaux (nos photos) qui proposent peintures, sculptures, photos, déco plexiglass, travail du bois, miniatures, création de sac et bien d’autres choses encore. Pour notre part, nous avons été subjugués par le travail des trois photographes exposés et plus particulièrement du « vieux de la vieille » Alain Boos qui, une fois de plus, se réinvente en dupliquant à l’infini ou presque des images réalisées spécialement dans ce but. Ce faisant, il nous livre des grands formats façon caléidoscope où il faut reconnaître… le circuit imprimé d’une puce de sécurité, le détail d’un bâtiment liégeois, un… robot jouet pour enfant, voire un bout de la fameuse gare Calatrava de Liège. Impressionnant !

Le mercredi 3 octobre, à la salle du Cercle, Georges Detry proposait de se plonger dans le passé de 1960 à l’an 2000 au travers d’un montage de ses nombreuses vidéos. Également au Cercle, le vendredi 5, place aux comédiens de St Jean-Sart qui y ont joué leur dernière pièce : Maman pète les plombs… Sans rire ? Mais entre ces soirées, le Centre Culturel devait encore proposer des soirées à thème avec un rendez-vous avec les acteurs bio de la commune, une conférence de la Ligue des Familles pour les parents et grands-parents sur le thème « Nos enfants sur le web en toute sécurité », une soirée ludique passée à découvrir les jeux qui participeront au concours national du « Label Ludo » et enfin une initiation à différentes techniques de bricolages grâce aux animatrices des Artistouilles. Bref de quoi vraiment inciter à vraiment débrancher sa télévision ! L’avez-vous fait ? F.H.